Coût

Le rachat de crédit : à quel prix ?

Le rachat de crédit est sans conteste la solution financière idéale quand on se retrouve dans une situation d’endettement ; la solution miracle qui convient le plus  car grâce à ce système, vous vous trouvez libre de toutes dettes. Merveilleux certes, mais comme toute pièce qui a son revers, cette technique présente également quelques inconvénients  au verso : il faut payer le courtier pour ses efforts considérables, il faut payer un droit de dépôt du dossier, et il faut par-dessus le marché, rembourser celui qui a bien voulu payer la somme astronomique dont vous deviez vous acquitter. Alors à combien s’élève le coût total du rachat de crédit ? 

C’est une  question bien difficile à répondre  en raison des multiples différences sur le total même des crédits à racheter. Ceux qui proposent de racheter vos crédits agissent pour leur intérêt même si vous trouve qu’il y a avantage par rapport à votre cas.  La logique qu’on peut tirer est que vous paieriez plus que ce soit un peu ou beaucoup. En général c’est du cas par cas. Mais avant toute démarche, sachez ce que vous devez payer et sur quoi être vigilent.

Quels sont les frais ?

 Pour mettre en place cette consolidation, vous devrez d’abord payer les frais inhérents à une telle opération. Vous devrez vous acquitter de l’IRA premièrement c’est-à-dire des indemnités en cas de remboursements anticipés, ce paiement est obligatoire pour un rachat de crédit. Il s’élève habituellement à 3% du capital. Vous devrez pareillement prévoir le coût de la main levée de la  garantie actuelle en cas d’hypothèque ainsi que les frais de la mise en place d’une nouvelle garantie. Et finalement, vous avez à préparer les frais que vous devrez à la banque pour un droit de dépôt de dossier sans parler des pourcentages que vous devront être retirés de votre compte jusqu’à la fin du contrat, soit jusqu’à ce que l’organisme de crédit qui a payé vos dettes soit remboursé. A la mise en place du regroupement, vous devrez également rémunérer votre courtier.

La prudence sur les taux.

 Le rachat de crédit peut comporter toutefois des risques non négligeables et quelques fois même de véritables pièges. Vous devez savoir que l’organisme financier qui décidera de vous aider ne le fait pas seulement par bonté de cœur, il y trouve obligatoirement son intérêt dans l’histoire. Aussi, vous devez toujours être vigilent. Engager un intermédiaire en opération bancaire serait prudent et semble d’ailleurs être la solution la plus probante. Son expérience et sa connaissance dans ce domaine vous seront d’une grande utilité. Quand vous aurez engagé un courtier, tout devrait normalement se passer sans ombrage mais pour être sûr de ne pas se faire arnaquer, adressez-vous à plusieurs organismes et comparez leur offre avant de fixer votre choix. Accepter la première offre venue est une grossière erreur surtout si elle vient de votre propre banque, soyez sur que d’autres banques vous proposeront une meilleure offre ne serait-ce que pour vous avoir comme client. Vous devrez vous assurer que vous avez l’offre la plus intéressante. A savoir, celle qui vous proposera la somme la plus basse et qui vous fera réaliser un gain supérieur aux frais financiers de l’opération. Ne vous laissez donc pas berner par la longueur de l’échelonnement de votre crédit, ni par le taux mais uniquement par le coût total de crédit que vous devrez à l’échéance. Votre choix devra être basé sur ce fait. Ces précautions prises, vous serez au bout de quelques temps à l’abri de tout problème financier, libre de disposer de votre porte feuille et ce, à votre guise. Vous aurez de nouveau la possibilité de faire des projets et de réaliser certains rêves, …

Comme tout un achat à crédit qui vaut plus qu’un achat à la normal, le rachat de crédit coûtera  un pourcentage de plus à votre budget initial en s’étalant sur un délai plus allongé. Le vrai avantage : un seul montant de remboursement  pour plusieurs crédits.

Quelles sont les pièces nécessaires ?

Avant d’entamer n’importe quelle démarche, il est nécessaire voire même obligatoire de fournir à l’organisme choisi un dossier complet. Cette condition remplie favorise l’acceptation de votre demande ainsi que la rapidité des démarches qui vont suivre jusqu’à la mise en place du rachat de crédit. Les pièces nécessaires dépendent de l’organisme de crédit, cependant, toutes ces agences financières s’accordent sur certaines pièces comme la copie d’une pièce d’identité et le certificat de résidence pour les informations personnelles, les trois derniers bulletins de paie ainsi qu’une attestation de travail pour salariés, les dernières avis d’imposition et les dernières liasses fiscales pour les non salariés, le RIB, les derniers relevés bancaires et les tableaux d’amortissement pour les prêts sont indispensables, … Qu’est ce qui se passe ensuite ? Une fois le dossier complet et remis entre les mains de la banque ou de l’organisme financier, ce dernier sera analysé par des conseillers experts financiers. Si la banque est favorable à votre demande de consolidation, vous recevrez une lettre de demande de crédit, une expertise de vos biens et quelque fois un questionnaire de santé. Dès réception de ces formulaires, la banque éditera un contrat, qui soit dit en passant a été préalablement étudié et suivi de prés par votre courtier en vue de protéger au mieux vos intérêts, et qui vous sera envoyé. Vous n’aurez qu’à le signer et le rachat de crédit est mis en place.